05 juillet 2018

Jean et Marie Jeanne, un exemple de relations sentimentales avant le mariage dans le Perche au XVIIIe siècle

L’affaire sur laquelle s’appuie notre étude n’a rien de très originale. Les documents que nous allons utiliser proviennent du fond de la justice seigneuriale de La Loupe. Il s’agit de l’histoire d’une jeune fille séduite puis abandonnée enceinte. Comme nous l’avons déjà évoqué avec les sources judiciaires, plusieurs lectures sont possibles. La première relève bien sûr du rendu de la justice. La procédure étant complète, il n’est pas sans intérêt de voir comment l’institution seigneuriale se positionnait face à ce désordre de l’ordre... [Lire la suite]

08 janvier 2018

La vente du mobilier figurant dans deux résidences d’Etienne François d’Aligre à la Révolution.

  Après avoir évoqué les biens immobiliers d’Etienne François d’Aligre, dernier seigneur de Bretoncelles  dans l’article : Les possessions bretoncelloises d’ Etienne François d’Aligre, dernier seigneur de Bretoncelles à  la veille de la Révolution française  et leur devenir dans  La vente des biens bretoncellois d’Etienne François d’Aligre à la Révolution française , nous nous proposons de clore ce thème avec une description du mobilier et autres objets de la vie quotidienne qui figuraient dans... [Lire la suite]
28 octobre 2017

La vente des biens bretoncellois d’Etienne François d’Aligre à La Révolution française

La vente des possessions d’Etienne François d’Aligre, dernier seigneur de Bretoncelles s’inscrit dans le vaste mouvement de transfert de propriété foncière que la Révolution française a connu sous le nom de vente des biens nationaux. Comment s’est effectuée cette vente ? Qui ont été les acheteurs et pour quel montant ? Le souhait des législateurs de voir ces ventes profiter aux ruraux modestes a-t-il été suivi d’effet ?  Telles sont quelques-unes des questions qui nous ont préoccupé. Préalablement nous retracerons... [Lire la suite]
04 octobre 2017

Chroniques judiciaires bretoncelloises.

  L’objectif  de cette rubrique est de mettre en ligne des affaires judiciaires issues de la justice seigneuriale de la châtellenie de La Loupe et dépendances concernant  Bretoncelles au XVIII e siècle. Ces documents présentent plusieurs intérêts : ils décrivent les conflits, les contestations, les comportements illicites qui perturbaient les relations sociales de la communauté villageoise et des alentours et ils nous éclairent de façon indirecte sur certains aspects de la vie quotidienne des habitants ou sur leur... [Lire la suite]
04 octobre 2017

Incendie à l’auberge de la Croix blanche.

  En  fin de journée d’août 1738, Pierre Clouet et son épouse Marie Anne Lejeune eurent la désagréable surprise de constater qu’un incendie avait endommagé la maison qu’ils louaient à l’enseigne de la Croix blanche dans le bourg de Bretoncelles. C’est cet accident et ses suites judiciaires que nous nous proposons de narrer. Comme souvent les procédures judiciaires en disent plus long que les simples faits qu’elles instruisent. Cette affaire nous permettra de pousser la porte de l’auberge de la Croix blanche.  Les... [Lire la suite]
04 octobre 2017

Les possessions bretoncelloises d’ Etienne François d’Aligre, dernier seigneur de Bretoncelles à la veille de la Révolution.

  Après avoir présenté les différents seigneurs qui se sont succédés à Bretoncelles dans l’article « Les seigneurs de Bretoncelles », nous allons essayer d’apprécier l’importance et la valeur des biens du dernier d’entre eux Etienne François d’Aligre, premier président du parlement de Paris jusqu’en 1788. Si les possessions bretoncelloises ne devaient guère peser dans l’immense fortune attribuée au premier président, ce dernier était cependant le principal propriétaire foncier de la paroisse. En 1790, il était taxé à... [Lire la suite]

05 mai 2017

Les seigneurs de Bretoncelles.

  Le présent article se propose de présenter les différents personnages qui ont porté le titre de seigneur de Bretoncelles. Notre propos s’appuie sur des études souvent anciennes, généalogiques ou héraldiques. Un certain nombre de ces éléments ont déjà fait  l’objet de publication en particulier dans les cahiers percherons. [1] Il ‘agit de faire le point sur des données très éparses mais plus faciles d’accès grâce à Gallica ou Google Books. Les renseignements disponibles ont été complétés  avec nos propres données... [Lire la suite]
07 mars 2017

La confrérie de charité de Bretoncelles Vers 1668 – 1792

  Comme nous l’avons annoncé dans l’article « Mourir à Bretoncelles au XVII e XVIII e siècle. 2 ème partie » publié dans ce blog, la présente contribution a pour objectif de dresser un état des lieux de nos connaissances sur la confrérie de charité de Bretoncelles. Notre principale source est les statuts de la confrérie. Nous l’avons complétée avec des renseignements tirés des registres paroissiaux de Bretoncelles, des visites pastorales du représentant de l’Evêque de Chartres en 1713 et 1717 et de quelques inventaires... [Lire la suite]
06 mars 2017

Les inhumations dans l’église St-Pierre de Bretoncelles 1640-1771

  « ... contrairement à ce que l’on pourrait penser spontanément, le cimetière n’est pas, sous l’Ancien Régime, le lieu où les fidèle sont enterrés. L’idéal, pour les hommes de cette époque, demeure l’inhumation dans l’église, à tel point que certaines paroisses n’ont aucun cimetière. » rappelle Jacqueline Thibaut-Payen dans « Les morts, l ‘Eglise et l’Etat dans le ressort du parlement de Paris aux XVII è et XVIII è siècle »[1] ; ouvrage sur lequel nous nous appuyons pour rédiger cette... [Lire la suite]
03 mars 2017

Mourir à Bretoncelles au XVII e XVIII e siècle. 2 ème partie.

  Dans cette deuxième partie, nous évoquerons l’attitude adopter par les bretoncellois et les bretoncelloises devant  la mort puis nous nous intéresserons au cérémonial tant dans son déroulement que ses coûts. Préparer sa mort  Le 9 mars 1698, Jacques Couillin, âgé de 70 ans meurt après une longue maladie. [1] En août 1705, Marie Dutartre femme de Noël Hardy, manœuvre décédait, « en langueur » à l’âge de 35 ans. [2] Comment ces deux personnes, à l’instar de leurs compatriotes, ont-elles préparé leur... [Lire la suite]